Sainte Agnès

Le sixième vitrail du bas côté gauche en venant du transept, représente Sainte Agnès martyre. En l’an 303, cette jeune chrétienne, mourut égorgée, après avoir été miraculeusement protégée du feu par lequel le Préfet de Rome avait voulu la faire mourir. C’est pourquoi on voit le feu brûler derrière elle et son bourreau à droite muni du glaive qui lui fut fatal. Agnès est à rapprocher d’agnus : l’agneau. Le vitrail a été offert par la congrégation cernéenne des fils de marie, qui dépendait de la congrégation marianiste de la Basilique Sainte Agnès de Rome, selon l’investiture canonique du 5 septembre 1899. Le vitrail a été restauré en 1950.