Calvaire rue de la 1ère Armée à Steinbach

Calvaire situé au débouché de la rue Belle-Vue sur la rue de la 1ère Armée à Steinbach.

Il porte le nom de son fondateur le curé Charles Kieffer de Steinbach et du donateur Dominique Deiber

Le Christ en croix est entouré de Marie et de l'apôtre Jean ; Marie-Madeleine est à genoux au pied de la croix.
Le calvaire est en fonte. les statues sont polychromes. A remarquer que le sol au pied de la croix est jonché de roses.
Le socle est constitué d'un bloc maçonné.

Sur le bloc central figure l'inscription :
O CRUX AVE
SPES UNICA

ce qui signifie :
« Salut, ô Croix, [notre] unique espérance ».

Cette locution figure très souvent sur les croix et calvaires. Elle est le premier verset de la sixième strophe de l’hymne ‘Vexilla Regis, composé au VIe siècle par Venance Fortunat, évêque de Poitiers et poète chrétien.

Sur le côté gauche, on peut lire :
C. KIEFFER
PFARRER
1897

Sur le côté droit, figure le nom du donateur
ERRICHTET
VON
D. DEIBER


Le calvaire a été rénové en juillet 2007 suite à la décision du Conseil de Fabrique de Steinbach, alors présidé par M. Angelo D'Agostin.
M. Pascal Kech, directeur de la métallerie a fait la préparation nécessaire, indispensable pour une bonne restauration.
Michèle Bruel-Rupp, une artiste locale, a su redonner à cet ensemble de statues une expression de vie à travers le jeu de couleurs pastel traduisant merveilleusement les sentiments de chaque personnage. Si Marie, Jean et Marie-Madeleine ont un visage tourmenté par la peine, celui du Christ mort reflète la paix de la mission accomplie. " Père, tout est accompli. Je remets mon esprit entre tes mains. "
Robert Bruel a secondé son épouse tant sur le plan artistique que le plan de l'organisation matérielle du chantier de rénovation.
M.Henri Kuentzler décédé en 2007 avait entretenu le parterre de fleurs entourant le calvaire durant de longues années. La municipalité de Steinbach a aujourd'hui pris le relais.