La chapelle Saint-André

La chapelle Saint-André est située à l'Ouest de la ville de Cernay, au coeur de l'Institut Saint-André géré aujourd'hui par l'association Adèle de Glaubitz.

L'institution fut créée par l'abbé Georges Schnell en 1891. Elle avait pour mission d'accueillir des enfants souffrant de handicaps importants.
Autour et à la place de l'ancienne ferme Félix rachetée par l'abbé Schnell, plusieurs bâtiments sortirent de terre et une chapelle de 500 places vint compléter l'ensemble. La chapelle fut placée sous le vocable de Saint-André. Les autels latéraux sont consacrés l'un à la Vierge, l'autre au Sacré Coeur de Jésus (1).

Dans le petit cimetière à l'ouest du domaine, on peut remarquer la tombe du fondateur de l'institution, l'abbé Georges Schnell né à Soultzmatt le 28 avril 1828 et décédé à Saint-André le 2 janvier 1897.

Les vitraux forment un bel ensemble très cohérent autour du symbolisme de la Croix. Plusieurs versets du Vexilla Regis (hymne latine du poète chrétien Venance Fortunat, évêque de Poitiers au VIème siècle) sont ainsi illustrés. Les vitraux sont sortis de l'atelier strasbourgeois des frères Ott en 1937-1938. Des informations détaillées sont données ci-dessous en parcourant les vitraux avec la souris.

(1) source : Cernay, son passé, son présent de Joseph Dépierre 1907