Histoire de la chapelle de la Loh dédiée à Saint Morand

La chapelle dominant pour partie le vignoble de Steinbach et la plaine d'Alsace.


La chapelle dédiée à Saint Morand fut érigée en 1930, comme l'atteste la clé d'arc commémorative de l'entrée.

Si les raisons de sa construction n'ont pas pu être retrouvées, on sait qu'elle fut construite par Louis Schlachter, entrepreneur d'Altkirch, à l'emplacement d'un ancien calvaire ou oratoire probablement détruit lors de la première guerre mondiale. Le terrain privé sur lequel se trouve la chapelle fut acquis dans les années 1950 par Henri Gugenberger d'Uffholtz.

En 2009, ses deux filles, Soeur Monique Gugenberger et Christiane Ruhlmann ont fait don de la chapelle à la commune de Steinbach.
L'édifice a été vandalisé à plusieurs reprises et restauré, notamment en 1992 et 1995 par des jeunes de Steinbach, soutenus par l'association du Foyer de Steinbach .
La dernière restauration a été entreprise en 2009 et 2010 sous l'égide de la Commission et du Comité Patrimoine de Steinbach, ainsi que de l'Association du Foyer de Steinbach. (1)

 

La chapelle rénovée a été solennellement bénie le 10 octobre 2010 par Monseigneur Vincent Jordy évêque auxiliaire à Strasbourg et Jean-Marie Renoux curé de la communauté de paroisses, en présence des donatrices, des artisans de la rénovation et d'un grand nombre de fidèles.

La dédicace à Saint Morand est particulièrement adaptée, car la chapelle domine le vignoble de Steinbach et jouxte les crus Oberriet et Breitling.
Saint Morand, également patron de la paroisse de Steinbach, est un moine de Cluny qui fut envoyé à Altkirch pour restaurer le sanctuaire de Saint-Christophe. Il mourut à Altkirch vers 1115 et sa renommée en fit rapidement le patron des vignerons (du moins à Steinbach et dans le Sundgau puisqu'à Uffholtz c'est St Urbain...)

Les ceps et la frise de raisins qui ornent de très belle façon l'intérieur de la chapelle, ont été réalisés par les élèves des sections Finition, Peinture et Métallerie du Brevet Technique des Métiers d'Alsace du Lycée Eiffel de Cernay sous la houlette de leurs professeurs Denis Zimmermann et Dominique Belcastro. Cette décoration veut rappeler le lien entre Saint Morand et la vigne. Les ceps sont au nombre de trois, pour symboliser la Trinité.
En incorporant un peu de terre rouge du plateau de la Loh à l'argile qui recouvre les murs de la chapelle, les élèves et professeurs du Lycée du Bâtiment de Cernay ont voulu symboliquement imprégner ce lieu de la mémoire des violents combats qui se déroulèrent sur le plateau de la Loh, lors de l'Enfer de Steinbach, fin 1914-début 1915 (1).

Le retable a été réalisé par Denis Zimmermann.
Fermé, le cep de vigne central entoure de ses deux rameaux un halo lumineux.
Une fois le retable ouvert, on devine au fond du halo, le Christ bras grand ouverts.
La statue de Saint Morand a été réalisée par l'artiste steinbachois Gérard Eidenschenck

L'autel a été réalisé par Gilbert Hitter et les vitraux par Thierry Ruhlmann.

(1) sources : Commission Patrimoine de Steinbach