Eglise Saint-Jean-Baptiste de Wattwiller : l’enfeu roman de la Résurrection

LA RESURRECTION : L’enfeu roman de la Résurrection du Christ est orné d’une peinture du XVème siècle est remarquable par ses détails religieux, militaires et civils. A la même époque, on note l’existence de tableaux de maîtres qui ont pu inspirer le peintre de Wattwiller : par exemple la Résurrection du Christ par Caspar Isenmann de la collégiale St Martin de Colmar peinte entre 1462 et 1465.

Résurrection par Caspar Isenmann vers 1462/1465

L’Evangile ne décrit pas directement la scène de la Résurrection. Au XVe siècle, les artistes peintres représentent alors le Christ ressuscité debout dans son tombeau, puis l’enjambant, puis debout sur le couvercle. A Wattwiller, la représentation du tombeau du Christ serait celle du tombeau à Jérusalem, selon les descriptions rapportées après les croisades.

Le Christ sort du tombeau, vainqueur de la mort, vêtu de son manteau de majesté, étendard pascal en sa main gauche, la droite bénissant.

Aux pieds du Christ, un garde terrorisé

le garde terrorisé

Les généreux donateurs sont également représentés : il s’agit de la famille du chevalier Rodolphe de Wattwiller, conseiller du duc d’Autriche, bailli d’Ensisheim, décédé vers 1487/1488. Ce preux chevalier avait commandé les troupes de Haute-Alsace à la bataille de Morat (1476) contre Charles le Téméraire. Rodolphe, “Herr von Watweil” est revêtu d’une armure caractéristique de la fin du XVème siècle.
Près du père se trouvent les garçons, dont l’aîné (Jean Guillaume Rodolphe, dernier de la lignée des Wattwiller), en habit particulier, bénéficiera seul de toute la succession.

Le père Rodolphe de Wattwiller et ses fils

A droite, son épouse, Barbe de Hallwyl et ses filles.

Barbe de Hallwyl et ses filles

On retrouve au bas de la fresque les blasons de Watwiller et de Hallwyl (Wattwiller : coupé au 1 d’or à trois fuseaux de gueules, au 2 de gueules plein), (Hallwyl : à deux vols de sable sur champ d’or).

blason de Wattwiller
blason de Hallwyl

(*1) source : 1481-1981 Cinquième Centenaire de l’église Saint-Jean-Baptiste – Mon clocher raconte -Pierre Riether Août 1981
(*2) source : Eglise de Wattwiller – Guide de visite – François Ebner – Septembre 2007
(*3) source : L’église de Wattwiller – Guide de visite en français & allemand – Fernand Luttenbacher – Août 2008
(*4) source : Les sires de Wattwiller et l’église Saint-Jean-Baptiste – Denis Ingold –
Mars 2010 fiche d’inventaire relative du ministère de la culture IM68008015